Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Club Affilié Fsgt

  • : Plougastel Sports Nature
  • Plougastel Sports Nature
  • : Association sportive située à Plougastel-Daoulas. Nous pratiquons le VTT, TRAIL et RAIDS multisports en compétition ou loisir.
  • CONTACT
  • FACEBOOK du Club

Le Forum

Rando VTT/GRAVEL Plougastel

 

 

Nos partenaires

 

 

 


 

28 octobre 2013 1 28 /10 /octobre /2013 22:22

Trail-EPEM-20-oct-2013-GF-085.jpg

 

Cédric Malengrau a participé au Trail entre Palis et Mégalith en Ille & Vilaine.

Petit récit de course: 63km répartis en 4 boucles.(97 partants)

"Départ à 8h00 à la frontale sur "La grange" de zz top.je pars au taquet et suis en tête pour les 200 premiers mètres. On verra bien le maillot du club sur la vidéo. Je me calme rapidement et rentre dans le rang. Sachant qu'on va commencer par de la forêt je me maintiens dans top 10 pur éviter d'être bloqué dans le single track.
Arrivée au premier ravito (18eme km) entre 10 et 15 avec plutôt de bonnes sensations.
En repartant, premier couac, je traverse un champ de maïs bien gras, les semelles des hoka se chargent bien de glaise et je me transforme en scaphandrier. Heureusement une prairie me permet de nettoyer tout ça. Puis principalement de la forêt. Vers le 25 eme je commence à sentir le mur qui s'approche. Arrivée au deuxième ravito (34eme km) en 14 eme position. 
Je repars et un nouveau champ de mais en montée cette fois calme mes ardeurs et me fait rentrer directement dans le mur. S'ensuivent 6 km de grande difficulté, alternant marche et course et surtout faisant tomber la motivation. Le 40 eme km marque le temps de la rébellion. Je m'engueule un bon coup avec moi même et repars le couteau entre les dents, d'abord à petit rythme avant de parvenir à accélérer. Des grandes lignes droites sur des chemins agricoles me permettent de retrouver du rythme. Un bel orage nous cueille sans prévenir et nous détrempe. Alors que je cours en solo depuis le dernier ravito, une bonne surprise : 3 concurrents apparaissent 300 m devant moi. Ils sont un peu à l'agonie. Je les fais sauter l'un après l'autre dans une grande ligne droite, dont un coureur portant une casquette rouge ( j'y reviendrai).
J'arrive 11ème au 3ème ravito (48eme km) Les petites dames du ravito remplissent mon camel back pendant que je grignote (c'est sympa). Et c'est parti pour la dernière boucle, avec un moral pleinement retrouvé. Le paysage est sublime, de la lande, des rochers, des lacs, des visites de châteaux incroyables. Au 53 eme km passé le premier château, je me retourne. Et là, l'homme à la casquette rouge que j'avais laisse à l'agonie 5 km plus tôt est 150 m derrière. Ah l'enc...!!!! Désolé mais à ce moment c'est le seul qualificatif qui me vient en bouche. Je décide de repartir au combat et lance une nouvelle accélération... Qui dure au moins 100m... Car avec 53 km dans les pattes on ne fait pas ce qu'on veut.
J'arrive à le maintenir à distance mais au 57eme il fait la jonction dans une côte où je suis obligé de marcher (et lui pas...) il me colle 50 m. Nouvelle traversée de château et ... Un nouveau champ de maïs. Youpi, je reprends 2 kg sous les semelles et perds 200m.
S'ensuit une succession de montées descentes dans les bois ou je perds de vue la casquette rouge. Chaque foulée commence à compter et les relances deviennent plus dures. Sortie du bois au km 60 et je retrouve ma casquette rouge 100 m devant. Il reste 3 km, je pars à l'abordage. Taïaut, banzai, à l'hallali, sus à l'ennemi, par montjoie et St Denis, que je trépasse si je faiblis... Mon assaut dure exactement 2 foulées, le temps de prendre une crampe à chaque cuisse. 
L'écart restera constant jusqu'à l'arrivée avec 50 secondes d'écart. 12 eme au final en 6h32.

Au final un très beau trail, qui mérite le déplacement. La formule relais est également sympa."

Partager cet article

Repost0
Plougastel Vtt Sports Nature - dans News
26 septembre 2013 4 26 /09 /septembre /2013 11:40

IMG_1067.JPG

 

Comme chaque année, Plougastel VSN a organisé son Week-end Club.
Cette fois çi c’est Nico, qui avait lancé le projet de nous emmener dans sa région natale : la Normandie, à  Ménil Hubert sur Orne, au sud de Caen, et s’était chargé avec l’aide de ses parents, de toute la logistique.

Nous étions une bonne 20ène de Vttistes et/ou trailers, logés dans un gite, ancienne bâtisse en pierre, avec poutres apparentes, spacieux et confortable, avec terrasses et espaces verts. 
Le samedi lever 7h30, pour départ à 8h30 pour les trailers, comme pour les vététistes. La température matinale était fraiche, mais le ciel d’un bleu azur.
Les trailleurs partirent pour 24 km, conduit par Nico.
Tandis que le groupe vtt mené par la douce voix de Francoise s’élança pour 34 km.

Le circuit VTT était très joli, avec des singles en sous bois, de la bosse et des portions techniques. De quoi se régaler.
En milieu de parcours les 2 groupe se sont croisés, au sommet d’une falaise, avec un superbe point de vue.
L’organisation était, pour l’instant parfaite !
Le midi, nous sommes allés manger dans un resto en pleine campagne !
Après un bon petit repas et quelques bolées de cidre, nous sommes partis, pour le Kayak.
Après s’être équipés, plus ou moins bien, pour certains, on aurait pu croire que nous ne partions pas tous pour la même activité.
Notre descente tranquille, au fil de l’eau, s’est vite transformée en bataille navale. J-M, en tête, particulièrement en forme. Plus, son âme d’enfant remontait à la surface, plus les autres coulaient. On s’est tous retrouvés au fond de l’eau.

Après 3h de navigation et quelques sensations fortes nous sommes rentrés nous doucher pour nous réchauffer.
Les parents de Nico nous ayant rejoint, nous avons dégusté des produits locaux, cidre et poiré, en faisant leur connaissance.

Le lendemain, même horaire de départ, mais une seule activité : le VTT.
Le circuit était aussi joli que la veille et très vite se formèrent des groupes de niveau, 50 km, pour les plus courageux.

 

Quelques photos ialbum-photo

Partager cet article

Repost0
Plougastel Vtt Sports Nature - dans News
3 septembre 2013 2 03 /09 /septembre /2013 21:50

DSCN2553

uB1gmzJ9P1ymafblUaeN7qHeS7U

 

William Guerer à participé au Trail de la Vanoise à la Mi-Aout: TGC 65km


Départ de la course 5h du matin … Température douce, tout le monde en manches courtes.

Ca présage une bonne journée.
J’arrive dans le box.. Contrôle de sac, ouf pas le mien … Le stress monte à la vue des autres coureurs. On dirais tous des pros des magazines … Mais qu’est ce que je fous la moi … J’ai même pas de bâtons..
Hop c’est parti : 1100m D+ pour 6 km ; on était prévenu. Ca allait être du costaud dès le début.
La première montée avalée en 1h20 dans un bon rythme vu que nous laissons un gros bout du peloton derrière nous. Pas le temps de récupérer et d’admirer le lever de soleil : une simple bordure de 1 m de large au sommet (2500 m), puis nous dévalons une longue descente dans les roches, puis dans une forêt de pin.
Au Km 12, premier ravitaillement. Je suis ko. Je marche déjà, et comprend que c’est une autre façon de pratiquer notre sport. Je suis dans les 50 sur les 180 du départ. 
Apres le ravitaillement, tout de suite un «  raidillon «  comme ils disent, avec 200m D+ pour moins d’1 km qui me scotchent sur place.

Les autre gars me motivent et j’accroche le wagon. 
On enchaine avec la fin de la descente  et du plat sur quelques kms pour arriver au second ravito Au km 25,On est à 1400 m d’altitude. Les gens marchent sur cette partie «  courable «.

J’en profite pour rejoindre ceux m’ayant lâché dans la descente, car je connais la suite et je ne veux pas être seul.
Une longue montée pour rejoindre les hauteurs de Tignes : 2 heures de marche à 6-7 km/h et quelques petites foulées rapide pour grimper les 1200 m D+ . Cette montée est moins raide mais plus longue ( 15 km ). Quelques gars s’accrochent à moi. Ca me remonte le moral. Le soleil et les premières douleurs sont bien la. Cette grimpette est interminable … Mais le paysage motive. 
Une fois en haut ( 2600 m ) nous redescendons à Tignes Val-Claret (2100m ) pour le ravito de milieu de parcours.
Cette descente dans les pierres sera la première galère de la journée. Les ampoules et un point de coté m’empêchent de courir. Je comprends à ce moment pourquoi les autres coureurs évitaient de courir dans les ruisseaux. Ce n’était pas par flemme mais pour préserver leurs pieds.
Première leçon de la journée : Faire comme les autres quand tu ne connais pas le milieu dans lequel tu te trouves.
Je repars très vite du ravitaillement pour la montée suivante. On reprend la marche, il reste encore 27 km au départ du ravitaillement.
9 km de montée plus tard, le point le plus haut du parcours, env. 2700 m et un peu de fraicheur dans les névés restants. 

Cette partie est désertique, lunaire, de la roche, quelques lacs, de la neige et un refuge pour le 4 ème ravitaillement. Les bénévoles nous mette en garde pour la difficulté suivante. Je n’y crois pas trop et repart très vite. Nouvelle descente, pas très raide mais très technique car il y a beaucoup de rocher sur le chemin. Je sens mes ampoules « exploser «  dans les chaussures. A ce moment, ca devient plus douloureux de descendre que de monter. On suit un torrent depuis le ravitaillement. C’est magnifique.

Mais la difficulté n’est pas loin. On quitte le chemin principal , pour une montée en lacets de 300mD+ pour 1km de long. Et le soleil cogne au plus fort. Pas d’air sur ce versant de la montagne. J’ai tellement chaud, que je ne transpire plus. Ma casquette est complètement sèche. Je me force à boire.
Le moment émotion de la journée : Je croise d’abord 2 marmottes qui traversent le GR à quelques mètres devant moi. Puis le lacet suivant, 2 chamois en train de profiter du spectacle des coureurs. Un de chaque coté du chemin (à 2-3 mètre seulement). C’est peut être mon imagination, mais ils avaient un air moqueur en me voyant tirer la langue.
Fin de cette dernière montée, j’arrive sur un plateau toujours autant désertique avec le refuge en point de mire et le dernier ravitaillement.

On est de retour à 2500m
Le bénévole m’annonce 1h pour les 7km et 1100 m D- restant. Ma fierté en prend un coup et je me lance comme un fou dans la pente et les pierres, serrant les dents pour faire passer la douleur des cuisses et des ampoules. J’arrive à laisser un coureur qui m’accompagnait depuis un moment, mais je me fais aussi doubler par un autre.

Je suis impressionné par le gars qui me dépose littéralement alors que je peux à peine courir.
Le moment le plus difficile de la journée et le plus douloureux.

Mais le public présent sur les bords du GR, rappelant les fans du tour de France, me motivent énormément et me force à courir.
Résultat, je descend en 45 minutes pour rejoindre la ligne d’arrivée.
Je passe la ligne et retrouve enfin Christelle et Clément qui m’attendent depuis une heure …
Je boucle donc mon premier vrai trail de montagne en 11h19 et 53 ème place sur 180 partants.
Content d’avoir fini mais une impression d’avoir pu faire mieux sans les ampoules ni le point de coté qui aura duré près de 6h non stop … 
Voila, c’était mon Tour de La grande casse 2013 – 65 km et 3850 m D+.

Vivement l’année prochaine pour recommencer …"


profil-tgc

 

TGC-3D-7-1

 

 

 

Partager cet article

Repost0
Plougastel Vtt Sports Nature - dans News
24 juillet 2013 3 24 /07 /juillet /2013 12:01
20130721_170958.jpg

Lors de la préparation du trail du bout du monde nous avions émis la possibilité de participer au 100 k de CLEDER sous sa forme de relais à quatre coureurs.
Pensant à l'éventualité de courir le marathon de LA ROCHELLE en novembre prochain cela paraissait une bonne mise en bouche.
La décision de s'inscrire au "relais des châteaux" fut prise autour de quelques bières, de saveurs internationales, prises au soir du TBM dont nous voulions effacer le douloureux souvenir. 
J'avais épluché les performances des inscrits durant la semaine, une équipe composée de coureurs de renom sortait du lot ; Le VELLY Fabrice (2h38 au marathon), RIOU Gaël (1h20 au semi), KERMANAC'H Erwann (1h22' au semi) et enfin LE VELLY Pascal (1h14 au semi).
La tache s’annonçait ardue, sur le papier cette équipe semblait inaccessible sur le bitume et les chemins allait t-il en être autrement?
Lève-tôt, j'avais pour rôle de minimiser la casse face à Fabrice le VELLY, je décidais donc dès le premier kilo de me caler à 15 km/h (au final 15,05 sur les 25,96, c'est mon petit côté métronome sur la route  ), passage du relais à Nicolas qui va nous redonner espoir en ne concédant que 37" à l'issue de son parcours, Alan part donc avec un retard de 3'28".
Nous avions décider, Nicolas (avec Daniel) et moi (avec Alan), d'accompagner et d'encourager à VTT nos derniers relayeurs. Et quelle surprise quant au bout de 6 km je vois apparaitre le dossard des premiers, suite au départ canon d'Alan. La jonction est vite faite, je n'aurai pas aimé être dans la situation de leur troisième coureur qui au fil des kilomètres va voir les espoirs de victoire de son équipe s'étioler. Au 15 km l'écart est de 2'15, au 20k de 3'40, au final ce sera 4'41 malgré une fin de parcours difficile sous la chaleur montante et un tracé exigeant pour notre valeureux Alan (Il me dira après qu'il a souvent hésité à renoncer durant la semaine afin de ménager son genou, il n'a d'ailleurs pas couru les jours précédents).
Nous avons donc près de 5' d'avance à l'issue de 75 k soit la différence théorique sur semi entre Daniel et Pascal ce n'est donc toujours pas fait. Daniel avec sa sagesse va partir sur une allure régulière à l'inverse de Pascal LE VELLY qui lui, part en trombe bien décidé à revenir, c'est ce que j'espérais car sous cette chaleur cela va lui être fatal. En effet, au bout de 4k l’écart descend à 4'15 pour repasser à 4'40 à 6k de l'arrivée. La voie royale pour Daniel qui enfoncera le clou reléguant, au final, à près de 6' nos rivaux. Record de l'épreuve battu.
Animé par une bel esprit d'équipe, c'est bon la victoire!
Le repas d'après course a une autre saveur que celui du bout du monde et quel plaisir de voir la joie sur le visage de l'équipe, belle revanche sur nous même et beau trophée à placer au local au chaud près des nombreuses chouettes.
Voila une saison qui s'achève avec de belles réalisations de nos traileurs en écho aux non moins belles performances des vététistes sur les PEN AR BED, rendez-vous donc est pris en septembre pour de nouveaux challenges.

Partager cet article

Repost0
Plougastel Vtt Sports Nature - dans News
3 juillet 2013 3 03 /07 /juillet /2013 20:46

8873799_orig.jpg 

5559323_orig.jpg

 

Un très beau début de saison Vtt pour le club avec 3 podiums pour cloturer le challenge Penn ar Bed Vtt Cup 2013.

En espoir Sylvain Le Bris termine 2ème.

En vétéran Dom Jolle 1er et Olivier Porhel 3ème

 


Partager cet article

Repost0
Plougastel Vtt Sports Nature - dans News