Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Club Affilié Fsgt

  • : Plougastel Sports Nature
  • Plougastel Sports Nature
  • : Association sportive située à Plougastel-Daoulas. Nous pratiquons le VTT, TRAIL et RAIDS multisports en compétition ou loisir.
  • CONTACT
  • FACEBOOK du Club

Le Forum

Plougastel'VTT

 

 

Nos Partenaires

   

 

   

  

28 février 2015 6 28 /02 /février /2015 20:37
Endu'Rance Trail des corsaires -

Endu'Rance Trail Des Corsaires 64 km:100% de finishers pour le club

Solo:


-33ème Daniel 6h34
-63ème Denis 7h08
-84ème Stéphane 7h18

Duo:


-12ème Mathieu/Romain 5h52
-35ème Arnaud/Lucas 6h49

Voici un petit résumé tout frais de Denis pour patienter:


L'endu'Rance trail des corsaires : 1ère édition, et 1ère grosse course du club : 3 solos (Daniel, Stéphane et moi), 4 duos (Mathieu/Romain et Lucas/Arnaud).
On s'est tous retrouvés autour d'une bonne table vendredi soir (sauf Romain qui a préféré se reposer après une semaine intense au boulot et son après-midi au volant) : Pasta party pour tous avec bière pour le plus téméraire (chut, je ne donnerai pas de nom ! ) suivi d'un bon dessert (on a évité de justesse un conflit au sujet d'une dernière part de tarte citron meringuée), et direction l'Ibis à 2 pas pour une courte nuit.
Réveil matinal à 5h15, un ptit déj rapide et nous voilà sur la ligne de départ, sous un léger crachin. Les flambeaux sont allumés à 6h45 pétantes, et c'est parti pour une ballade de quelques heures.
Les duos et Daniel sont aux avant-postes, avec Steph je suis un peu en retrait. Le début du parcours est plat, on traverse St Malo intra-muros, le port, et après avoir alterné quelques portions de route et chemins +/- vallonnés, on passe le barrage de la Rance pour attaquer le "grand tour" de la Rance. A la sortie du barrage je m'aperçois que Steph n'est plus avec moi, je décide de rester sur mon rythme, je me sens bien (encore heureux on vient de partir !).
Ce parcours que l'on disait plat le parait de moins en moins au fil des kilomètres ! Pas de grosses montée, mais des petits casse-pattes, des escaliers... Heureusement la météo est avec nous, mis à part les quelques gouttes du départ le temps est sec, mais couvert avec du vent de sud. Dire qu'il y a 8 jours j'y étais mais sous un ciel bleu, le panorama n'était pas le même, dommage...
Quelques kilomètres avant le 38ème (relais des duos), une tête connue s'approche de moi à grande vitesse (je blague Lucas, c'est moi qui m'approche de toi à grande vitesse tongue ). Je suis surpris de le rejoindre mais ce sont les aléas sur les longues distances : un coup de moins bien et la vitesse chute. Je le passe et continue, arrivée au KM 38 en 3h50, je suis à 10 km/h de moyenne, nickel. Je croise Arnaud qui attend Lucas, quant à Romain il est déjà parti, j'aperçois Mathieu dans la voiture. Arnaud me dit que Daniel est passé il y a une 20aine de minutes.
Je maintiens mon rythme. Je regarde ma montre, j'en suis à un peu plus de 42km. Je me dis que je viens de faire un marathon, j'en suis à 4h20. La fatigue commence à se faire ressentir, mais visiblement devant moi ce n'est pas mieux, je continue à passer des concurrents, c'est bon pour le moral !
Mais c'est là que les choses commencent à se compliquer : des crampes font leur apparition au niveau de l'estomac, qui m'obligent à alterner marche et course. Arnaud me passe tranquillement, je suis contraint de marcher, c'est trop douloureux. Je le vois s'éloigner... Km 47 : c'est la merde ! une grosse douleur à l'orteil, sans doute une ampoule qui a éclaté. J'ai l'impression que l'on m'enfonce une aiguille à chaque foulée. Là pas le choix, je déchausse, mais il reste encore 18km. Je continue à avancer avec une basket à la main, mais même sans la chaussure c'est douloureux. Je continue sur quelques centaines de mètres pour rejoindre un bénévole, je m'apprête à abandonner la mort dans l'âme. Je vais tenter un soin de fortune, et sors la bande élasto que l'organisation imposait dans le matériel à avoir. Mais rien pour couper un morceau ! Heureusement mon Mac Giver de bénévole est là, il file chercher son opinel et le tour est joué. Adossé contre un arbre je me fais un soin en voyant des grappes de coureurs passer... je rechausse, trottine et là Ô miracle la douleur a disparu, les crampes aussi !
Bon c'est pas çà qui va me faire courir comme un lapin, l'organisme est quand même bien entamé !
Mais je continue à croquer quelques coureurs, aussi bien des solos que des duos. J'approche de la ville, mais l'arrivée parait encore loin ! on passe sur les remparts, une éternité, puis enfin la dernière ligne droite : la plage, encore une éternité ! là je me fais doubler par celle qui sera la 2ème féminine : j'envie sa foulée, je n'essaie même pas de m'accrocher, je suis mort ! sur 2km elle me mettra plus de 2 minutes !!! Enfin je passe la ligne en 7h08, je me classe 63ème. Un petit ravito, une bonne douche et un peu de repos.

Endu'Rance Trail des corsaires -
Endu'Rance Trail des corsaires -

Partager cet article

Repost0
Plougastel Vtt Sports Nature